Paperplane,
un an pour concevoir une junior agence.

Implantée au sein d’une école, une junior fait le trait d’union entre les élèves et les entreprises. Elle propose des prestations de service calquées sur les compétences de l’école. C’est une structure à mi-chemin entre une association et une entreprise.

Avec une équipe de quatre étudiants, j’ai tenté l’aventure : créer une junior au sein d’e-artsup. En tant que cofondateur et président de cette association entreprise, mon objectif personnel était d’acquérir des compétences diverses, mais complémentaires à mon métier. Ceci m’a amené à prendre du recul sur ma formation et me poser diverses questions. Par quels moyens le design peut-il créer de la valeur ? Dans quel champ d’action le design est-il reconnu ? Quels sont les atouts et les faiblesses de ma formation ? Comment se présenter et évoluer dans le monde professionnel quand on est designer ? En travaillant à plein temps sur ce projet dans le cadre du rythme semi-professionnel de la 4e année, il m’a fallu répondre à des objectifs financiers, manager une équipe ou encore créer une marque et son identité. De véritables enjeux qui apportent maturité et responsabilité.

À ce jour, la nouvelle équipe a repris le flambeau. La junior a réussi à conquérir l’intérêt des étudiants autant que celui des clients. Sa place au sein d’e-artsup est devenue non négligeable. Elle apporte un aspect pédagogique et professionnel aux élèves.

Façonner

Façonner un projet pour durer

Créer une junior demande de la légitimité, celle de représenter l’école et les élèves aux yeux des entreprises. Nous devons représenter les étudiants et leur formation. Nous devons porter une identité qui leur ressemble. Nous devons créer une entité qui sera acceptée et reprise au fil des ans par les générations d’étudiants successives à venir.

Un projet commence par un nom et les valeurs qu’il porte… Alors quel objet de la vie étudiante représente le plus la créativité et l’intercommunication ? « L’avion en papier ! » C’est un objet scolaire intergénérationnel sujet à l’échange. Qui n’a jamais envoyé un avion à son ami assis trois rangs derrière?

En partant de cette idée, j’ai conçu l’intégralité de la charte graphique de Paperplane.


Avenir Next Bold
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Quicksand Book
A B C D E F G H I J K L M N O P Q R S T U V W X Y Z 0 1 2 3 4 5 6 7 8 9
Set d’icones
#f3f3f3
7% d'ombre
14% d'ombre
Les formes

Fédérer

Fédérer autour d’une communauté forte

Comment représenter la diversité de notre école ? Les profils créatifs y sont très divers de par les différentes matières enseignées, communication, motion design, game design et design d’interaction, mais aussi par le biais des personnalités créatives désireuses de s’exprimer.

Sur le site, un espace privé est dédié à chaque élève. Ainsi chacun d’eux prennent part à l’expérience. On y retrouve le générateur d’avion pour créer son propre logo Paperplane et choisir sa couleur. Ce sont toutes ces combinaisons de formes et de couleurs qui génèrent l’identité.


Éditer son logo paperplane


hellopaperplaneerplane.fr
larry.page@google.com
victorien@hellopaperplane.fr
Hello
Comment vas-tu ? Tu as vu ma nouvelle signature de mail ? Elle change automatiquement.
L'équipe Paperplane
hellopaperplane.fr
06 31 34 08 83

Révéler

Révéler un tout

L’univers de Paperplane reflète sa structure et ses liens avec l’école. La tour, le générateur et le relais de communication décrivent les pôles internes de l’association. Tandis que les autres bâtiments, la soufflerie ou le simulateur représentent les sections d’e-artsup. L’objectif est de révéler le tout qui nous caractérise. C’est-à-dire ce lien indissociable qui existe entre l’école et l’association. Cette dernière ne peut exercer en dehors du domaine d’activité que couvre l’école auquel elle est rattachée.

L’univers fut amorcé par moi-même lors de la création de l’identité avec la création des bâtiments relatifs à associations. L’idée fut portée par la suite avec l’aide des nouveaux arrivants. C’est Alice Carel qui compléta la collection en représentants les sections de l’école.


Section Game
Section Motion
Relation clients
Trésorie
Présidence

Révéler des aptitudes inattendues

Parce qu’il ne faut pas oublier de s’amuser et ne pas se prendre trop au sérieux, les game designers de l’équipe, Manon Tamarit et Marc Brouillon ont conçu une liste de 24 achievements. L’année suivante Alice Carel l’a reprise pour réaliser l’iconographie. Une approche décomplexée de notre travail qui amène à sourire. Ces achievements sont imprimés et distribués sous forme de badges aux élèves.


* 1 *
Finir une mission
Superman
Réaliser avec succès deux missions en même temps.
MacGyver
Réussir haut la main une mission en partant d’un brief pourri.
Le bon, la brute et le truand
Réussir une mission en équipe de trois personnes.

Articuler

Articuler des énergies positives

Nous n’avons pas négligé nos documents de travail. Bien au contraire, ils sont issus d’une réflexion importante sur leurs usages. Pour garantir notre efficacité, nous avons conçu différents processus autour de l’organisation d’une mission, des premiers échanges jusqu’à son aboutissement. Et en tant que président, j’ai confectionné les outils pour les appliquer : checklist, planning et feuille de route. Certains servent à nous organiser, d’autres à assurer la clarté de nos échanges avec nos clients.